Le «Retina Suisse Runner» du Valais a fait ses preuves

Markus Kämpfen, un homme presque aveugle originaire du Haut-Valais, a pris part le 5 mai au Marathon de Genève. Il y a obtenu un bon succès : une des premières places dans le dernier tiers.

Peter Jankovsky, Communication Retina Suisse

Rétinite pigmentaire – c’est le nom de la grave maladie rétinienne dont est affecté Mario Kämpfen. Ce Valaisan de Viège, âgé de 39 ans, ne voit plus qu’un peu de l’œil gauche, et uniquement les choses qui se trouvent au centre de son champ visuel. Par ailleurs, son ouïe est aussi dégradée, ce qu’il compense au moyen d’appareils auditifs.

Néanmoins, ce coureur passionné a prouvé au cours du Marathon de Genève, le dimanche 5 mai 1924, que des personnes malvoyantes pouvaient elles aussi réaliser des performances honorables. 2758 participantes et participants étaient au départ de la course de quelque 42 kilomètres à Genève. L’objectif était d’atteindre l’arrivée entre trois et six heures au maximum. En 4 heures et 50 minutes, Mario Kämpfen a obtenu la 2430ème place et a donc indiscutablement occupé une position de pointe dans le dernier tiers.

Le Retina-runner a aussi motivé d’autres participantes et participants

A l’entraînement et à toutes les courses mondiales auxquelles il prend part, Mario Kämpfen est accompagné d’un ou d’une guide de l’organisation Blind Jogging. Au Marathon de Genève, Sandra Mostowfi, de Zurich, une guide expérimentée, était à son côté. L’atmosphère à Genève était très amicale, explique Mario Kämpfen qui prend part régulièrement à des courses à titre de représentant pour la Suisse de l’association suisse de patientes et patients Retina Suisse – il est le « Retina Suisse Runner ». En dépit de l’effort physique que la compétition impose, Kämpfen a pris plaisir au long marathon. De plus, assure-t-il, les coureuses et coureurs se sont aidés et encouragés les uns les autres.

Mario Kämpfen nous a dit que, après la course de Genève, quelques participants et participantes étaient venus le voir et l’avaient remercié : En tant que coureur avec un handicap, Kämpfen avait animé d’autres coureurs à persévérer et à ne pas abandonner la course. Le coureur de Retina Suisse avait déjà reçu des commentaires similaires lors d’autres compétitions.

Mario Kämpfen est le seul coureur handicapé qui a contacté officiellement la direction de la course et qui a pris le départ. Dans la catégorie des personnes à mobilité réduite, d’autres participants et participantes ont aussi terminé le Marathon de Genève en fauteuil roulant.

Retina-Suisse-Runner Mario Kämpfen und seineGuide SandraMostowfi in Genf nach dem Marathon.

Courir et collecter pour les personnes concernées

Depuis des années, Kämpfen prend part à des courses en Suisse et en Italie. Il court pour toutes les personnes malvoyantes et aveugles et, depuis 2023, aussi au nom de Retina Suisse. A l’aide de son sport, il tente de motiver d’autres personnes concernées à mener une vie plus active et de sensibiliser leur entourage.

Quand il court pour Retina Suisse, il tente aussi de récolter de l’argent pour l’association d’entraide, et cela dans le but  que Retina Suisse puisse renforcer son activité d’information et de conseil aux personnes affectées de maladies de la rétine et d’autres maladies oculaires.

Vous souhaitez faire un don? Vous pouvez le faire ICI.

Un grand merci. Chaque don compte.

Infos sur Retina Suisse    

Infos sur Blind Jogging

×